FR     DE     EN
Imprimer le contenu de cette page Télécharger cette page en PDF Recommander cette adresse à un ami

Communes de l'Adret

Ayent, Arbaz, Grimisuat, Saint-Léonard & Savièse

AYENT

La commune se compose de 11 villages, dont aucun d'ailleurs ne s'appelle Ayent : Anzère, Argnou, Blignou, Botyre, Fortunau, La Maya, La Place-Villa, Luc, Saxonne, Signèse et St-Romain.

 

La commune d’Ayent s’étend de la plaine du Rhône aux Alpes bernoises, jusqu’au Wildhorn (3248 m). Sur ce territoire long d’une vingtaine de kilomètres se superposent tous les degrés d’altitude et de végétation qui caractérisent le côté ensoleillé de la vallée principale du Valais : des localités situées sur de petites terrasses, autour de 1000 m d’altitude ; au-dessus de ces villages, à 1500-1600 m, dans une zone montagneuse en partie couverte de forêt, des mayens, ces vieux chalets alpestres faits de pierre et de bois, brunis par le soleil ; encore plus haut, à partir de 2000 m, les alpages. Perchée à 1500 m, sur un plateau où s’étendaient autrefois des pâturages, la station d’Anzère domine la vallée du Rhône ; son panorama s’étend du Bitschhorn au massif du Mont-Blanc, offrant au regard douze géants de plus de 4000 m. Anzère est une station de moyenne grandeur, accueillante et sympathique.

 

Le coeur de la station est tout à fait unique : une zone piétonne où les commerces – boutiques, restaurants,terrasses, zones de jeu et détente, ainsi qu’un centre Spa et Wellness – forment une galerie continue. En hiver, une fois par semaine, sur la place, le traditionnel vin chaud est préparé dans un immense chaudron et offert à tous les hôtes du village : occasion idéale pour nouer des contacts et tisser des liens avec les gens du lieu. L’hiver, la station propos eaux vacanciers 58 km de pistes de tous niveaux ; l’été, certaines d’entre elles sont reconverties en circuits de VTT (4 parcours différents, 40 km de pistes balisées), tandis que de nombreux itinéraires de randonnée permettent de sillonner prairies, forêts et alpages, de suivre le parcours du bisse d’Ayent, de rejoindre le col du Rawyl, le glacier du Wildhorn, le barrage de Zeuzier ou la cabane des Audannes, à 2508 m d’altitude.

"Commune d'Ayent" 

ARBAZ

Située entre Anzère et Grimisuat, en moyenne altitude (1150 m), la commune d’Arbaz bénéficie du même climat sain et ensoleillé (perchée sur le coteau de l’Adret, elle est exposée plein sud), ainsi que d’une magnifique vue dégagée sur la vallée du Rhône et les Alpes valaisannes. Ce petit village d’un millier d’habitants, qui a su lui aussi conserver ses vieilles maisons typiques, séduit par sa convivialité, mais aussi par le calme qui y règne. C’est le paradis des contemplatifs, qu’ils préfèrent rêver durant de longues promenades à travers les forêts de mélèzes ou le long des bisses, en pêchant à la ligne au bord de l’un des deux étangs de la commune, ou encore en observant les étoiles : entre Arbaz et Anzère, à 1440 m d’altitude, se trouve en effet l’observatoire des Creusets. Cet observatoire appartient à la Société astronomique du Valais romand et il est animé par une équipe de bénévoles qui organisent régulièrement des visites publiques et des présentations audiovisuelles. Moyennant une inscription modique, les passionnés peuvent avoir accès à ses équipements (deux télescopes de 20 cm, un grand télescope de 40 cm, une caméra haute résolution et cinq postes pour l’astrophotographie).

 

Les plus sportifs trouveront aussi de quoi occuper leurs journées : Arbaz possède une paroi rocheuse de calcaire dolomitique d’excellente qualité et d’une hauteur de 40 mètres, accessible très tôt dans l’année et jusqu’au début de l’hiver ; avec ses trois secteurs comprenant quarante-deux voies, la falaise d’Arbaz est une école idéale, tant pour le débutant que pour les personnes expérimentées. Arbaz propose aussi des courts de tennis ainsi que de nombreux parcours VTT.

"Commune d'Arbaz"  

GRIMISUAT

Un peu au-dessous d’Arbaz, entre 600 et 1000 m d’altitude, vers l’ouest, voici Grimisuat. Cette commune bénéficie d’u ne situation intermédiaire : entre plaine et montagne, à proximité de la ville et de ses commodités (Sion avec ses commerces et son administration cantonale s e trouve à seulement 10 mn), mais dans un cadre p réservé et paisible, elle a une véritable vocation d’écrin résidentiel. Les Valaisans ne s’y sont pas trompés, puisque sa population a quasiment triplé depuis les années 1970. La commune compte actuellement 300 0 habitants, qui s e répartissent entre l e village de Champlan, sur le plateau inférieur, et le village principal sur le second plateau; reliés par la zone de villas de Coméraz.

 

A l’est du village de Grimisuat, devrait s’ouvrir à fin 2011 une nouvel le zone d’habitations individuelles. Ces constructions récentes ne font pas oublier l’enracinement ancien de Grimisuat, dont témoignent aussi bien le château de Christa, datant de 1200, que le vignoble de 117 ha qui s’étage à mi-coteau, enserrant Champlan et les hameaux voisins. Dans cet écrin résidentiel, l’accent a été mis sur la qualit é de vi e, l’épanouissement physique (parcours Vita, aire de jeux pour les enfants s, étang dédié à la pêche, piscine d’été, court de tennis, deux salles de gymnastique,…) et culturel (sociétés de musique folklorique et de chant, université populaire, bibliothèque, ludo - thèque, troupe de théâtre,…) : tout est réuni pour donner envie de venir partager la vie des habitants. Nombre d’artistes – peint es, sculpteurs, musiciens – se sont d’ailleurs établis dans la commune pour profiter d’une atmosphère propice à la création.

"Municipalité de Grimisuat"

SAVIESE

En allant encore un peu vers l’ouest, on parvient à la commune de Savièse, située sur un plateau dominant Sion. Elle est constituée de six villages (St-Germain, le chef-lieu, au centre, Drône à l’est, Granois et Chandolin à l’ouest, Roumaz et Ormône au sud) et de quelques hameaux nichés au cœur de la nature et des vignes. Sur un coteau ensoleillé vivifié par l’eau sauvage du glacier de Tsanfleuron,  patiemment canalisée au XVe siècle, le vignoble réputé de Savièse s’étend sur près de 300 hectares : on tire de son raisin Fendant, Pinot, Petite Arvine, Muscat et bien d’autres crus que l’on peut déguster au caveau communal, ainsi, bien sûr, que dans les cafés et les restaurants des villages.

 

L’accueil que l’on y trouvera, tout comme dans les hôtels et les chambres d’hôtes, est empreint de simplicité, de cordialité et d’authenticité, à l’image de la nature qui s’étend aux portes de la commune. Au visiteur, cette nature offre tous les plaisirs du tourisme doux : il pourra parcourir à pied le Sanetsch, aux confins des glaces du Tsanfleuron, sur l’un des plus imposants sites karstiques d’Europe ; suivre le tracé impressionnant du bisse du Torrent-Neuf, accroché au flanc d’abruptes parois rocheuses ; ou encore s’engager dans les chemins forestiers et viticoles pour aller visiter les ruines du château de la Soie, résidence d’été des évêques de Sion. Au cours de ses promenades, le visiteur ne pourra pas ne pas être frappé par la lumière particulière baignant cette nature grandiose, une lumière qui fait vibrer la végétation et scintiller l’eau vive : depuis la fin du XIXe siècle, elle a séduit de nombreux artistes qui sont venus planter ici leur chevalet. Les peintres de cette École de Savièse sont exposés à la Maison de la Culture et à la Maison de Commune de St-Germain.

"Office du Tourisme de Savièse

ST-LEONARD

Si maintenant l’on descend vers la plaine, en revenant vers l’est, on aboutit à la dernière étape de cette promenade en Valais central, St-Léonard. C’est encore une commune viticole : avec un vignoble d ’environ 100 hectares couvrant tout le coteau jusqu’à la lisière des forêts, St-Léonard est l’une des cinq communes valaisannes pouvant se prévaloir d’une sélection Grand Cru, appellation décernée par une commission indépendante. Les vins cultivés et récoltés dans ce terroir se dégustent autant dans les cafés et restaurants du village que dan les carnotsets. À St- Léonard, l’art occupe une place particulière.

 

L’église du vieux village, Sonvillaz, a été transformée en une magnifique galerie qui accueille tout au long de l’année des artistes locaux et régionaux. Une fois l’an, durant trois semaines, un artiste de renom est invité à y créer l’événement : exposition, travaux pratiques, conférences, échanges de toutes sortes, il peut aller à la rencontre du public pour le faire entrer dans son monde, lui donner accès à sa démarche créatrice et à sa sensibilité artistique. Mais c’est pour une autre oeuvre d’art, entièrement façonnée par la nature, que beaucoup de voyageurs viennent d’abord visiter St-Léonard : son lac souterrain découvert en 1943, le plus grand lac souterrain navigable d’Europe (plus de 300 mètres de long, 20 mètres de large et en moyenne 10 mètres de haut). Cette véritable cathédrale naturelle, taillée dans le gypse, présente des décorations ferrugineuses tout à fait étonnantes. Chaque année, 80 000 visiteurs viennent les admirer dans une pénombre irréelle, en glissant lentement sur l’eau calme à bord de barques portant une quinzaine de passagers.

"Commune de Saint-Léonard" 

 

Contact

Anzère Tourisme

Place du Village - CP 33

1972 Anzère

Tél : +41 (0)27 399 28 00

Email : info@anzere.ch

www.anzere-booking.com

 

 

Anzère Tourisme
Place du Village
1972 Anzère
Tél 41 (0)27 399 28 00
Télé Anzère SA
Batterie de la télécabine
1972 Anzère
Tél 41 (0)27 398 14 14
Anzère Spa & Wellness
Place du Village
1972 Anzère
Tél 41 (0)27 398 77 77
Powered by /boomerang